A Conversation with Olivier Theyskens (Azzaro Couture)

janvier 25, 2022
Crédit photo : Azzaro Couture

Olivier Theyskens : « je souhaitais pour Azzaro une sensualité latente, fluide qui transcende les genres »

Cette nouvelle collection est centrée sur le tailoring qui représente la majorité des silhouettes, en tandem avec les robes fluides qui ont fait la notoriété de la Maison, pourquoi ce choix ?
J’ai désiré exprimer une évolution dans le langage de mon travail pour la Maison en mixant les codes de la masculinité et de la féminité, avec un focus particulier sur l’allure de tailleur fluides et décontractés et en jouant le jeu de l’androgynie. Ce dialogue avec l’approche atelier classique de robes très Azzaro m’a guidé tout au long de la saison.

Le jour fait également son apparition dans le défilé au sens propre comme au figuré, le défilé est réalisé à la lumière naturelle du jour, ce qui n’est pas commun pour Azzaro souvent associé au soir. Qu’est-ce que le jour révèle de la femme et de l’homme Azzaro ?
Pour moi, il était important de pouvoir montrer une facette plus naturelle dans l’allure et j’ai ressenti que cette collection avait quelque chose de plus solaire. J’ai toujours aimé la notion de chic décontracté, et si par le passé j’ai exprimé une facette plus nocturne et sophistiquée de la marque, j’ai eu envie de révéler cette fois un univers plus rafraîchissant.

La collection se fait jour dans un univers brut et énigmatique, à la fois concret et abstrait, qui vient contraster la sophistication Couture. Qu’est-ce que cet univers vous évoque et quelle place a-t-il dans cette collection ?
Mon parti a été de représenter ces modèles au sein des infrastructures d’une ferme biologique urbaine qui, lors de la saison hivernale, dévoile ses structures composant un décor labyrinthique abstrait. J’ai voulu avec cet univers créer une perception qui, si elle n’est pas futuriste, est suspendue et architecturée. Cet univers m’évoque aussi l’avenir et m’a semblé approprié pour la vision que je voulais exprimer.

Nous retrouvons presque autant de silhouettes homme que femme, avec une fluidité inédite en Couture. Azzaro a fait partie des premières Maisons à introduire l’homme en Couture, aujourd’hui les collections se complètent et s’échangent, pourquoi cette évolution ?
Je pense que le sujet de fluidité est celui de notre temps. Ce qui m’intéresse est l’allure, la dégaine et il me semble naturel de brouiller les genres. Par ailleurs, de nombreuses femmes ont pu porter des pièces de notre vestiaire Couture masculin et je suis sensible à ce désir. J’adore également pouvoir créer des costumes exceptionnels all-over brodés, scintillants, et cette saison j’en ai couvert de sequins et cristaux.

Crédit photo : Azzaro Couture

Cette collection aborde la sensualité sous un angle différent, avec une sexualité contenue, comme un désir latent mais retenu, qu’est-ce que ce choix révèle pour vous de notre époque ?
Mon travail sur la sensualité est une approche qui m’est personnelle. J’aime révéler le corps mais aussi le garder élégant, et c’est surtout à travers des modèles fluides dont les échancrures ou la transparence peuvent suggérer cette sensualité que j’ai approfondi la coupe et le tombé de la matière.

Les matières techniques tiennent une place centrale dans la collection avec finalement une réelle sobriété dans les ornements. Est-ce une évolution à vos yeux de la Couture dans le contexte actuel ?
J’aime l’innovation et j’adore pouvoir découvrir et manipuler de nouveaux matériaux. Je sais l’effort industriel qui se cache derrière la genèse de matières innovantes aux propriétés nouvelles, notamment dans le monde de l’habillement masculin. L’approche Couture de la Maison est très libre et cela me donne la possibilité d’introduire ces matières dans les études et les développements au sein de notre atelier. Loris Azzaro a souvent ponctué ses créations de broderies par touches et j’aime cette approche précise.

Nous retrouvons une grande fluidité dans les matières, les coupes, les volumes, voire même dans la musique du défilé, très organique. Qu’est-ce que vous évoque cette fluidité ?
C’est quelque chose que je trouve moderne et qui libère le mouvement. Cette idée de silhouette plus floue est à l’origine de mon désir de montrer une collection dans un univers atypique et de faire appel à un compositeur pour créer une ambiance sonore raffinée et abstraite.

Les sequins tiennent toujours une place importante avec des costumes et robes entièrement rebrodés. Comment le sequin se décline-t-il le jour ?
L’utilisation de paillettes et sequins me permet de travailler la surface du vêtement et de jouer avec les reflets, les finissages métalliques et les couleurs. Ce rendu contribue à rendre des modèles, dont la coupe peut être stricte, impactant et surprenants. Ces effets de matières sont beaux de jour comme de nuit et transcendent la connotation qu‘on leur donnait dans le passé.


Envisager le futur d’une Maison avec l’héritage qu’elle porte est un exercice singulier. Comment appréhender le futur sans être entravé créativement par son passé ? 

La liberté de s’inspirer d’un héritage donné représente une opportunité pour un créateur et je n’ai jamais ressenti d’entrave en regardant ce qui s’est fait dans le passé car j’ai toujours été libre de pouvoir me projeter. Ce mélange de respect pour une œuvre globale, l’envie de la protéger et de la mettre en valeur pour ce qu’elle offre comme richesse d’approche, peut naturellement se transposer dans une vision d’avenir.
 

Si vous devez résumer cette nouvelle collection en quelques mots ?
Pour moi, la collection exprime une sensualité latente, elle est fluide et transcende les genres. Elle se veut sobre mais libre et élégante.

À lire aussi

Ce Site utilise des cookies techniques destinés à assurer le bon fonctionnement du Site, des cookies de mesure d’audience destinés à produire des statistiques de visite et d’utilisation du Site ainsi que des cookies tiers destinés à permettre l’emploi de fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Pour en savoir plus, personnaliser vos cookies ou les refuser, cliquez sur le bouton « Mentions légales » ci-dessous.
Mentions légales