Haut les Mains : Julie de Libran

juillet 7, 2022

L’AGILITE RETROUVEE 

« J’ai toujours été très manuelle, j’ai commencé en faisant mes vêtements toute seule à 14 ans, je les coupais, je rafistolais. Quand je présentais mes modèles à Marc Jacobs, ou à Miuccia Prada, c’était toujours sur des bustes.  D’habitude je dessine, je drape. Depuis deux saisons, je me suis remise à draper, mouler, coudre toute seule. Se redonner ce temps, c’est assez magique. C’est un travail de nuit. Je rentre dans ma bulle. Cela me donne beaucoup d’énergie, de force. J’aime particulièrement la mousseline, avec elle, on peut jouer, même si elle est très exigeante car les coutures sont délicates. Cette saison, je me suis amusée en faisant des patches de matières, ce sont plusieurs histoires que je mélange. J’aime m’entourer d’un savoir-faire que j’essaie de célébrer, en faisant appel à des plumassiers, des brodeurs, des petites mains. C’est extrêmement inspirant et c’est ce qui me fait le plus rêver au cœur de ce métier que je pratique depuis trente ans.  

Courtesy of Julie de Libran

La mode, c’est tout un univers qui permet de raconter une histoire, au même titre que la musique, la photographie. Il y a des matières très légères, qui volent, très fluides, comme des mousselines brodées de plumes. Il y a des guipures, des dentelles, c’est comme si des paillettes qui avaient vécu, sont à nouveau restaurées, embellies. Un gros lin devient une robe manteau, une faille de coton polyester recyclée structure des volumes à commencer par des énormes capuches. Je suis partie d’une photo qui m’a beaucoup inspirée, Amber Valetta à New York par Peter Lindbergh, elle est habillée en blanc, elle est la sérénité même.  C’est un défilé dans mon lieu, avec 25 silhouettes : j’essaie de donner une nouvelle vie à des matières, des broderies, des pièces issues d’une collaboration avec Ères, embellies de cristaux Swarovski, qui leur donnent une magie, une lumière. Beaucoup de blanc, de noir, d’argent. Des jacquards, du lurex, des brochés. En 2022, cette agilité retrouvée me permet de m’envoler à ma manière. Tout part de la robe, si versatile, qu’on peut porter de différentes façons. La collection a pour titre « La force des anges ». 

À lire aussi

Ce Site utilise des cookies techniques destinés à assurer le bon fonctionnement du Site, des cookies de mesure d’audience destinés à produire des statistiques de visite et d’utilisation du Site ainsi que des cookies tiers destinés à permettre l’emploi de fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Pour en savoir plus, personnaliser vos cookies ou les refuser, cliquez sur le bouton « Mentions légales » ci-dessous.
Mentions légales